Télévision en ligne : lorsque six minutes devient la nouvelle demi-heure

Quelle est la longueur idéale du contenu en ligne? Le directeur créatif principal de Red Bee Media explique l’émergence d’une nouvelle tendance: la comédie de situation de six minutes.

Par Charlie Mawer (MIP Blog)

Depuis environ cinq ans, une myriade de conférences et de blogues ont été écrits sur la croissance du phénomène du contenu de courte durée dans ce nouveau monde fantastique (par opposition à la programmation « long format » de la télévision linéaire).

Il appert que le format court a opté – sans demander la permission à quiconque – pour une durée optimale de deux à trois minutes. En effet, nombre de clients suivent la tendance et s’assurent d’inscrire « MAX. 3 MIN. » sur leurs documents de briefing.

C’est à un point tel que BBC Three a rendu publics ses nouveaux plans de mise en service donnant un aperçu de ce à quoi ressemble un canal de télévision 100 % en ligne. Le moment semble donc propice à revisiter ce concept. Par exemple, nous savons déjà que le visionnement en ligne est un secteur en très forte croissance grâce à la technologie 4G. Le développement de la technologie 5G par Ericsson, notre nouveau propriétaire, ne pourra que propulser ce développement encore plus loin. Comme le suggère Sophie Curtis dans cet article du Telegraph, ce n’est pas la durée d’une vidéo comme telle, mais plutôt sa vitesse de téléchargement qui joue un rôle déterminant dans la durée d’un visionnement.

Les nouvelles règles du « format moyen »

Donc, dans ce nouveau monde fantastique, quelle est la durée optimale que les nouveaux créateurs devraient viser? Pour illustrer la réponse à cette question, examinons un format et son évolution : la comédie de situation.

Tous ceux d’entre nous qui ont grandi pendant l’ère de la comédie de situation de 30 minutes connaissent soudainement une nouvelle liberté. Quelles sont les nouvelles règles? Damian Kavanagh, le pionnier derrière le modèle de BBC Three, utilise l’expression « nouveau format » pour décrire ce qu’il recherche. Pour remettre les débatteurs susmentionnés à leur place, j’utilise l’expression « format moyen ».

Jusqu’à maintenant, nous avons développé quelques comédies ayant connu un certain succès : The Bike Whisperer de Halford et Under Pressure Salesman de Hyundai, pour ne citer que deux exemples. La nouvelle campagne TV Licensing Excuses, lancée en décembre 2014, est un autre exemple où la recherche d’une durée optimale s’est avérée agonisante.

Fait intéressant, les comédies que je regarde en ligne commencent à converger vers une durée tout autre. Idiotsitter de Comedy Central est un brillant exemple de l’application des nouvelles règles. La prémisse est d’une simplicité étonnante, la distribution est minimale, les rires sont nombreux… et tout se déroule à l’intérieur d’un cadre de six minutes – incluant projections et mentions « Cliquez pour vous abonner ».

DOG CEO de Periods Films est une troupe d’improvisation sous l’aile de Zachary Quinto qui suit dans la même veine. Cette comédie de situation est structurée en fonction d’une durée de six minutes (cliquez sur le lien ci-dessus pour regarder le premier épisode). Voyez comment la prémisse de la situation cadre dans le titre de l’émission dans les deux cas. C’est aussi le cas de la nouvelle série Teachers Lounge de Thundershorts. Les deux sont évidemment le fruit de l’apprentissage de leurs environnements de visionnement respectifs (par exemple, des marques graphiques audacieuses insérées dans des vignettes pour faciliter la navigation). Cependant, il est clair que la plupart des balises que nous connaissons en ce qui concerne la création d’excellentes comédies de situation demeurent pertinentes dans ce nouveau monde :

  1. Créez l’intérêt dès les premiers instants. Je vous lance le défi de regarder le début de Gary Saves the Graveyard d’UBC sans vouloir connaître la suite.
  2. Créez des situations où les personnages sont pris au piège (voir Idiotsitter à cet égard).
  3. Dirigez le regard de l’audience sur les principaux personnages (la règle apprise de « Tim from The Office ») – par exemple, Ted dans Teachers Lounge. Et ainsi de suite. En fait, Gary Saves the Graveyard atteint une durée de dix minutes, ce qui semble convenir parfaitement à son rythme plus lent tout en aboutissant à une structure narrative très satisfaisante.
  4. Pour citer le doyen de l’écriture Barry Cryer, tout est une question de personnages.
Image: Idiotsitter

Ce qui a vraiment changé est la structure des « rythmes » du récit. Par exemple, une comédie de situation en ligne accouche rarement d’un « récit B » ou d’un scénario secondaire. Au bout du compte, c’est la qualité du scénario et de l’interprétation qui gardera vos yeux rivés sur l’écran – peu importe ses dimensions. Les incroyables durées de temporisation (cinq minutes) que nous observons dans les films de Hyundai en constituent une preuve tangible.

Maintenant, une majorité des exemples présentés ci-dessus n’enregistrent pas encore des millions de vue comme la plus récente vidéo « Minecraft Parody of Nicki Minaj », mais ils font figure de pionniers en dessinant une tendance très intéressante. En termes fort simples, trouver le point où les règles de genre rejoignent les besoins de l’auditoire. De toute évidence, ces exemples ne comportent pas les mêmes investissements financiers risqués que comporte une comédie de situation de 30 minutes traditionnelle filmée en studio. C’est ce risque qui a poussé ITV à suspendre ses activités de production pendant environ cinq ans. À mesure que nous élaborons de nouvelles normes de contenu et que des géants comme BBC Three donnent une dimension réelle aux formats en ligne, peut-être que la nouvelle demi-heure ne compte maintenant plus que six minutes. De commenter un de nos scénaristes : « Des jours heureux, 24 minutes de blagues de moins à rédiger ».

Cet article a été publié sur le blogue de Red Bee Media et sur mipblog.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here