6 choses à retenir des 6 épisodes de la balado Now & Next

Now & Next, la première série de balados du FMC, vient de prendre fin. Et puisqu’on peut être gourmand d’autre chose que de pain d’épices et de chocolat pendant les Fêtes, vous pourrez vous régaler des six épisodes, en rafale si vous en avez l’envie.

Now & Next propose des entrevues approfondies où l’on analyse les transformations numériques dans l’industrie des médias et du divertissement. Pour vous guider, voici une liste de certaines des choses particulièrement dignes d’intérêt dites par des représentants de sociétés comme YouTube et Wattpad, le site d’accès libre où les usagers inscrits peuvent écrire et partager du contenu.

1. Bâtir une société média en allant directement au consommateur

Lors de notre premier épisode, notre invité Mark Swierszcz, chef des opérations du YouTube Space à Toronto, nous a fait découvrir les occasions d’affaires proposées par YouTube aux producteurs et aux créateurs. Il nous a parlé notamment de Skyship Entertainment, la société derrière la chaîne YouTube pour enfants Super Simple Songs, qui a obtenu plus de 11 milliards de vues.

« Je crois qu’une fois que l’écosystème du contenu s’est mis à changer et que les contenus destinés aux enfants sont devenus un peu plus populaires sous forme de DVD et de collections vidéo pour toute la famille, des producteurs comme Skyship ont dû se dire: « Nous pourrions diriger notre propre entreprise et éviter entièrement le problème que représente la distribution télévisuelle traditionnelle en allant directement sur YouTube. » En quelques années, Skyship est devenue l’une des plus importantes chaînes canadiennes en ce qui concerne le temps d’écoute de même que le nombre de visionnements et d’abonnés. On parle de plusieurs millions. Ils ont trouvé le filon, ils ont bâti un auditoire mondial et ils ne sont pas touchés par les problèmes de distribution inhérents au système canadien traditionnel d’il y a 10 ou 20 ans. » – Mark Swierszcz, chef des opérations du YouTube Space à Toronto

2. L’audio: pour expérimenter un projet de télé ou de cinéma à peu de frais

Notre deuxième épisode était consacré à l’audio, un élément du secteur des médias jusqu’à maintenant isolé de la télévision et du cinéma.

Steve Pratt et Dan Misener, de l’agence de production de podcasts Pacific Content, nous ont expliqué pourquoi et comment, au-delà de l’expansion de l’univers de la production audio grâce à la baladodiffusion, un lien s’est créé entre ce qui sortait d’abord de nos mini-écouteurs et ce qui bougeait sur les écrans pour donner lieu à des succès comme celui de Dirty John, une série passée de la balado à la télévision.

« La baladodiffusion est ouverte à tout, comme l’était le reste d’Internet. Vous pouvez trouver des créneaux très riches et proposer la meilleure émission sur un sujet en particulier qui ne serait jamais, jamais abordé à la radio, et vous pouvez trouver un auditoire immense, passionné et fidèle justement parce que vous offrez quelque chose qu’on ne touchait pas à la radio. » – Steve Pratt, Pacific Content

3. Les données peuvent faire fondre un taux d’échec de 90%

Le troisième épisode traite de ce qu’on pourrait appeler le talon d’Achille de l’industrie du divertissement: l’échec d’environ 90% des productions. Feu William Goldman, scénariste oscarisé qui a signé le succès de librairie Adventures in the Screen Trade, a expliqué ainsi le mirobolant taux d’insuccès qu’affiche Hollywood: « Personne ne sait ce qui va connaître du succès. »

Cela dit, la plateforme d’écriture en ligne Wattpad, qui génère chaque jour un milliard de points de données et compte 65 millions de lecteurs et de rédacteurs, croit pouvoir redresser la situation grâce aux données. Elle cite comme exemple de réussite parmi tant d’autres The Kissing Booth, un récit écrit sur Wattpad par une adolescente qui est devenu l’une des séries les plus suivies sur Netflix en 2018.

« Nous pouvons utiliser des données pour mieux prédire le succès – ou un taux d’échec global de 90% et d’émissions qui ne sont à 80 % pas renouvelées une deuxième année. Le succès n’est pas garanti, mais le public peut être utile. De nombreuses choses peuvent mal tourner entre le texte et l’écran, mais nous croyons vraiment que le fait d’offrir au public des récits axés sur des données augmente nos chances de réussite. » – Aron Levitz, chef de Wattpad Studios

4. La blockchain rehausse la relation avec l’actif numérique unique

Cet épisode porte sur la webéconomie et… les chats numériques!

La démocratisation engendrée par les technologies numériques s’est avérée très prometteuse. On pouvait, souvent à peu de frais, faire ce qu’on voulait et joindre qui on voulait. Il y a eu des gagnants et des perdants au cours des 20 dernières années, mais les secteurs des médias et du divertissement sont parmi ceux qui tiennent encore bon.

Puis est arrivée la blockchain. Elle laisse entrevoir une potentielle décentralisation, ce qui suppose une grande part de complexité et d’inconnu.

Mais la possibilité de payer 140 000$ pour un chat numérique peut-elle annoncer ce qui est à venir? Bryce Bladon, l’un des fondateurs de CryptoKitties, croit que oui. Le fait que ces félins distincts les uns des autres étaient si populaires au moment de leur lancement a fait en sorte que la blockchain a en quelque sorte été brisée.

« Il ne peut exister qu’un seul exemplaire d’un bien numérique. Ce bien peut en fait appartenir à quelqu’un. On dispose désormais d’une trace de qui a créé ce bien, d’où il provient, de son propriétaire, de ses propriétaires antérieurs, et ainsi de suite. » – Bryce Bladon, cofondateur, CryptoKitties

5. Quand streaming rime avec concurrencer globalement mais aussi financer globalement

Comment les producteurs de contenu jeunesse peuvent-ils se démarquer dans un marché dorénavant mondial et concurrentiel? Dans le cinquième épisode, nous avons demandé à J.J. Johnson de Sinking Ship Entertainment de nous dire comment la société qu’il a lancée avec des amis de Ryerson voit de ses productions dans une centaine de pays partout dans le monde. Sinking Ship produit notamment la série Annedroids, qui détient le record de longévité sur Amazon Kids.

La clé du succès de J.J. et de son équipe réside dans une vision mondiale incluant le financement.

« Je crois que le Canada, du moins le Canada comme nous l’avons toujours vu, devrait rester un fantastique port d’attache où l’on peut prendre des risques et se tailler une place sans vouloir dominer le marché. Nous sommes aussi en compétition hors du Canada. La concurrence est mondiale, et le financement devrait refléter cette réalité. Si cela signifie un changement de stratégie de production visant à attirer un auditoire mondial, et peut-être même la création de contenus atypiques, alors il faut y aller. » – J.J. Johnson, Sinking Ship Entertainment

6. Le talent derrière la RV localisée (LBE) vient de diverses industries et sphères professionnelles

Le dernier épisode de Now & Next examine l’intégration de la RV et de la RA dans des espaces physiques, plus précisément dans les centres de divertissement.

Parmi les grands changements dans ce domaine au Canada, on compte des décisions stratégiques chez Cineplex, la plus importante chaîne de cinémas au pays. Cette société, qui a déjà conclu un partenariat pour la création d’une expérience en RV basée sur la franchise à succès Ghostbusters à Toronto et Edmonton, a récemment investi dans VR Studios, une entreprise de Seattle.

Ainsi, plusieurs douzaines d’arcades de RV seront mises en place dans ses cinémas partout au Canada, ce qui donnera aux producteurs de contenu de nouvelles occasions de créer des expériences immersives.

Nous avons invité pour cet épisode Alexis Macklin, une analyste travaillant dans les industries de la RV et de la RA. Elle remarque que est unique parce qu’il vient traditionnel et numérique.

« Si tu fais quelque chose qui est plutôt en monde ouvert, tu peux avoir besoin de gens qui proviennent du milieu du théâtre pour bâtir le décor, pour créer les accessoires et penser à comment les gens se déplaceront dans l’espace. Tu as certainement besoin de gens qui proviennent du milieu du jeu vidéo pour créer le moteur de jeu, mais tu aurais aussi besoin de gens qui proviennent du cinéma pour savoir comment bien présenter un plan, particulièrement pour ces films en RV. Si l’on pense à l’avenir, on aura certainement besoin de développeurs qui ont plutôt une formation qui représente un mélange entre le cinéma hollywoodien et les jeux vidéo, et même aussi les effets spéciaux. » – Alexis Macklin, analyste, Greenlight Insights 

À propos de Now & Next

Now & Next est une série de balados présentant des rencontres avec des experts pour comprendre les tendances émergentes et transformations qui s’opèrent dans l’industrie des médias et du divertissement. Now & Next est produite par le Fonds des médias du Canada et est animée par Leora Kornfeld.

*Veuillez noter qu’une adaptation française de la baladodiffusion est en cours de développement et sera diffusée au cours des prochains mois.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here