Attention! Conquérir les jeunes devient une obligation

Chaque année, PwC publie un rapport dressant l’état des lieux et les perspectives de l’industrie mondiale des médias et du divertissement. Une tendance clé se dégage cette année : les jeunes sont incontestablement les moteurs de la croissance du secteur des médias et du divertissement.

Par Alexandra Yeh (Méta-Media)

PwC confirme ce qu’on soupçonnait : conquérir les jeunes n’est pas une option pour les médias, mais plutôt une obligation. En étudiant les pratiques culturelles du public dans 54 pays, le rapport Global Entertainment and Media Outlook 2016-2020 fournit une analyse complète des tendances qui façonnent les médias de demain.

Les jeunes sont plus ouverts aux contenus innovants, multi-écrans, multitâches et leur pouvoir d’achat est en pleine croissance. Ce sont les lecteurs et les abonnés de demain pour les éditeurs. C’est donc maintenant qu’il faut prendre le virage du numérique pour les séduire et s’installer durablement dans leur routine culturelle.

Un public plus versatile

Si l’industrie E&M (entertainment & media) est en bonne santé, ses perspectives de croissance pour la période 2016-2020 sont plutôt faibles et les acteurs de ce secteur doivent s’efforcer de saisir toutes les occasions qui se présentent dans un marché mondial de plus en plus concurrentiel. Dans ce contexte, les milléniaux représentent un auditoire d’autant plus important pour les médias.

Sans surprise, l’étude de PwC révèle que les jeunes sont de plus grands consommateurs de médias que leurs aînés et sont beaucoup plus attirés par le numérique. Leurs habitudes culturelles étant moins profondément ancrées, ils modifient plus rapidement leurs habitudes de consommation pour adopter les nouveaux médias et ont une forte propension au multitâches, c’est-à-dire à la consommation de médias multiples en simultané. Pas étonnant donc qu’on observe une corrélation entre la structure démographique des consommateurs et le poids du secteur E&M : plus la proportion des moins de 35 ans dans le marché national est élevée, plus les dépenses en médias et en divertissements pèseront dans le PIB.

Comme nous, vous trouvez cet article passionnant ? Lisez la suite ici sur Méta-Média.

A l’origine, cet article a été publié sur Méta-Média et est présenté dans le cadre d’un partenariat en édition entre Méta-Media et le FMC Veille. © [2015] [Méta-Média] Tous droits réservés.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here