Ça veut dire quoi innover pour l’industrie des médias?

C’est avec fébrilité que nous vous dévoilons le septième rapport de tendances rédigé par l’équipe de la veille stratégique du Fonds des médias du Canada.

Tout au long de l’année, nous nous affairons à scruter, à analyser et à anticiper les transformations qui pourraient avoir une incidence sur l’industrie de l’audiovisuel. Ce rapport est donc le fruit de nos trouvailles les plus intéressantes concernant les technologies, les habitudes de consommation, les modèles d’affaires et l’environnement concurrentiel. Il y est question d’innovation, en somme, ce terme qui englobe tout et qui ne veut plus rien dire.

Tout ce que nous savons, c’est que nous sommes résolument engagés dans la course à l’innovation. Nous ne savons pas toujours pourquoi, mais nous sentons qu’il faut innover, faute de quoi nous craignons de disparaître, de perdre notre pertinence. Nous ne savons pas toujours comment nous y prendre et nous rechignons à l’idée de devoir tout remettre en question. Pourquoi? Parce que, souvent, cette innovation fait peur. Elle laisse sous-entendre ce que l’économiste Schumpeter appelait la destruction créatrice, celle qui anéantit l’ordre établi pour faire place à des nouveautés au charme hypnotique. Toutefois, ces nouveautés ne sont pas forcément des inventions; la plupart du temps, elles prennent la forme de nouvelles combinaisons d’idées, de connaissances ou de ressources (Schumpeter, 1934).

Parfois, les transformations d’une industrie mènent à des combinaisons qui auraient semblé impossibles, voire farfelues, en l’absence de bouleversements. Des entreprises concurrentes créent de nouvelles alliances, l’utilisation traditionnelle de certaines technologies est réinventée, la définition même de l’humain et de sa créativité est revue. Quand l’innovation est appliquée à l’industrie des médias, elle concerne effectivement moins souvent l’avènement d’un nouveau gadget que ces nouvelles combinaisons qui font naître des processus ou positionnements novateurs. Dans notre industrie, l’innovation se concrétise dans la manière de créer et de mettre en marché, de repositionner un produit ou un service, ou encore dans l’évolution des valeurs d’une entreprise (Storsul et Krumsvik, 2013).

Je souhaite que ce rapport de tendances 2019 vous inspire de nouvelles collaborations, de nouvelles alliances et qu’il contribue à créer d’épatantes opportunités.

Bonne lecture!

Catherine Mathys
Directrice, veille stratégique, Fonds des médias du Canada

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here