Écosystème entrepreneurial – Malmö

Malmö (Suède) est une ville relativement petite, dont la population est inférieure à 500 000, mais sa scène startups est si vibrante qu’elle frappe bien plus fort que sa catégorie de poids.

Malmö est la troisième ville de Suède, et la plus peuplée du comté de Scanie, la région la plus méridionale du pays. Située à 25 minutes de Copenhague, au Danemark, Malmö est accessible par le pont de l’Öresund. D’ailleurs, bon nombre de résidents de Malmö travaillent à Copenhague. Les deux villes, ainsi que leurs voisines Helsingborg et Lund, forment la région transnationale de l’Öresund, la zone la plus densément peuplée de Scandinavie.

La ville se classe au quatrième rang des villes les plus inventives du monde, palmarès établi en fonction du nombre de demandes de brevet par 10 000 habitants. Elle a un niveau de recyclage entrepreneurial élevé, compte de nombreuses entreprises à forte croissance et a assisté à des retraits fructueux.

Une poignée d’entrepreneurs ont réinvesti dans l’écosystème local en offrant du financement et du mentorat ou en mettant sur pied des programmes communautaires. Il existe une variété de programmes d’accélérateurs et de formation visant à soutenir l’évolution de la prochaine ronde de startups à forte croissance. Dans cette petite ville de Suède, le niveau de vie est élevé et la collectivité est ouverte, amicale et solidaire. On pourrait dire que, malgré sa petite taille, Malmö est le paradis des entreprises en démarrage.

Des lieux abordables pour vivre, travailler et se réunir

Selon Martin Thörnkvist, directeur de The Conference, la mentalité du « partager, c’est aimer » est très présente dans toute la collectivité. Les résidents souhaitent aider les autres, par des conseils et des contacts. Il croit que la taille relativement petite de Malmö y est pour quelque chose, de même que le fait que la ville soit dans l’ombre de grands centres de l’innovation comme Berlin, Stockholm et Copenhague.

En ce qui a trait à la densité d’entreprises, de petites startups sont éparpillées un peu partout dans la ville. Cependant, le centre d’innovation média Media Evolution City abrite un certain nombre d’entreprises créatives diverses. De même, le Foo Café est un point de ralliement communautaire qui organise de nombreuses rencontres et accueille des groupes comme Startup Dojo et Fuck Up Nights.

Différents programmes sont offerts aux entrepreneurs de Malmö. Ceux-ci sont, pour la plupart, dirigés par des entrepreneurs, mais ils reçoivent du financement et du soutien du gouvernement. Ils sont diversifiés en ce sens où ils visent à s’intégrer à l’ensemble de la région et à toucher de multiples segments du public.

Fast Track Malmö est un accélérateur doté d’un programme d’exportation. Ce dernier est soutenu par le programme de développement économique régional Invest in Skåne, dont le principal objectif est de faire connaître des occasions d’affaires dans le sud de la Suède à des entreprises internationales, tout en aidant des entreprises de la région à internationaliser leurs offres. Le volet « accélérateur » de Fast Track Malmö est assuré par MINC, un accélérateur de longue date qui a deux retraits fructueux à son actif, ceux de Polar Rose et d’Algotrim.

MINC LONG from Jonathan Saruk on Vimeo.

The Ground est un autre espace de travail partagé axé sur le soutien aux initiatives technologiques. Lancé récemment, Malmö Startups est un projet communautaire visant à unir la scène des entreprises en démarrage de Malmö et des villes avoisinantes. Le projet mène un certain nombre de programmes qui permettent à différents groupes d’entrer en contact avec la communauté des startups. Par exemple, le programme Independence Day met des étudiants en relation avec des entreprises en démarrage locales et le Women Founders Breakfast vise à faire croître le nombre de femmes se lançant en affaires.

Il existe également des programmes structurés. Citons par exemple le Game Assembly, une formation de deux ans et demi sur la production de jeux, ou l’école privée centrée sur la formation numérique Hyper Island, située dans une ancienne prison militaire de l’île de Stumholmen dans le sud-est de la Suède. Cette dernière a d’ailleurs récemment pris de l’expansion en ouvrant des bureaux à New York, Londres, São Paulo,  Manchester, Singapour et Stockholm.

Pour sa part, l’Université de Malmö offre une vaste gamme de programmes touchant au secteur de l’innovation. Enfin, bon nombre de colloques sont organisés dans toute la ville, notamment The Conference et Nordic Next.

Recyclage entrepreneurial

Quelques entrepreneurs de Malmö ont connu des retraits remarquables. Ceux-ci ont ensuite réinvesti dans l’écosystème en lançant de nouvelles firmes, en offrant du financement à des entreprises établies et en créant des programmes de renforcement communautaire.

En 2010, le logiciel de reconnaissance d’image Polar Rose a été vendu à Apple pour 29 millions de dollars américains. Après quelques années chez Apple, le fondateur Jan Erik Solem est retourné à Malmö et a mis sur pied Mapillary, qui vient tout juste d’obtenir 1,5 million de Sequoia Capital pour soutenir sa croissance. Jan Erik est un membre actif de la scène de Malmö, œuvrant à titre de mentor et d’investisseur dans d’autres initiatives. Il est également une figure de proue de The Ground, un espace partagé de travail pour les startups technologiques.

Toujours en 2010, la firme d’UX The Astonishing Tribe (TAT) a été vendue à Blackberry. Le fondateur Hampus Jakobsson a par la suite joué un grand rôle dans la collectivité, en mettant sur pied Malmö Startups et Fast Track Malmö.

En plus des entreprises en démarrage logicielles, Malmö abrite certains des plus grands studios de jeux du monde : MassiveKingMediocre et Tarsier Studios y ont tous des bureaux.

On trouve un niveau élevé de recyclage entrepreneurial à Malmö. Celui-ci prend la forme d’investissements, de mentorat ou de création de programmes de renforcement communautaire, comme les espaces partagés de travail, les accélérateurs et l’organisation d’activités.

Conclusion

Malmö jouit d’une forte densité d’entreprises. Malgré sa petite taille, elle affiche un écosystème de startups de classe mondiale, qui est mené par des entrepreneurs ayant connu du succès et ayant réinvesti dans leur collectivité. Malmö est en effet la plus petite des villes analysées pour les besoins du présent rapport. C’est aussi celle qui a le PIB par habitant le plus élevé et qui affiche le plus faible taux de chômage, ce qui lui donne un avantage. Néanmoins, Malmö réussit à impressionner et constitue un modèle d’écosystème entrepreneurial sain.

Article précédentÉcosystème entrepreneurial – Bogotá
Article suivantCréation d’écosystèmes entrepreneuriaux — regard international
Mark Greenspan
Mark Greenspan a passé les 17 dernières années à soutenir la croissance de sociétés de médias numériques par le développement d’un vaste éventail de programmes de formation et de développement commercial reconnus dans l’industrie. Mark a mis sur pied nextMEDIA et The Digis, la série canadienne la plus influente portant sur le secteur numérique et la remise de prix, depuis vendue à Brunico. Plus récemment, il a fondé le Digital Growth Lab, créateur d’influenceTHIS, un marché canadien de marketing d’influence et de création de contenu social.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here