Étude sur le marché canadien des droits – Billet d’intro

La démonstration n’est plus à faire : le marché télévisuel est en pleine révolution. Les « nouveaux joueurs » – avec en tête de file des plateformes de vidéo sur demande (VSD) comme YouTube et des service de télé par contournement comme Netflix – se sont imposés au cours des 18 derniers mois et représentent des offres de substitution télévisuelle qui s’installent de manière durable dans l’environnement concurrentiel de la télévision.

Les origines de ce mouvement de transformation remontent à quelque part en 2005-2006 et entraînent aujourd’hui de nombreuses conséquences dans la manière dont se transigent les droits de programmation télévisuelle partout dans le monde. Les plus notables sont sans doute la difficulté grandissante d’obtenir et d’échanger des droits exclusifs (que ce soit par plateforme de diffusion ou par territoire) et une tendance accrue vers une chronologie des médias de plus en plus contractée, laissant de moins en moins de temps s’écouler entre les différentes fenêtres d’exploitation.

Le marché canadien des droits de programmation télévisuelle n’est pas à l’abri de ces transformations. Pour faire le point sur l’état des pratiques commerciales et l’état du système canadien de droits, nous avons fait appel en début d’année à Peter Miller, auteur reconnu de deux analyses antérieures de la question (20072011)

Cette étude arrive à point nommé pour certains intervenants de l’industrie, alors que le CRTC vient de clore son avis de consultation « Parlons télé » (CRTC 2014-190) en vue des audiences qui ont débuté le 8 septembre 2014. De cet exercice, le CRTC a communiqué 29 propositions à la suite des quelque 2 552 mémoires déposés en date du 25 juin 2014 (date butoir pour présenter des observations). Le régulateur public invite maintenant les consommateurs canadiens et l’industrie à soumettre leurs réactions d’ici le 19 septembre.

À notre humble avis, l’étude de Miller est de première importance pour quiconque s’intéresse au premier chef à l’industrie canadienne de la télédiffusion et qui s’interroge sur l’évolution du système canadien depuis l’avènement des services de VSD et télé par contournement.

Aussi, pour mettre en appétit le lecteur et vous faciliter la compréhension de cet ouvrage de référence, notre analyste de politiques, Rod Butler a rédigé un survol. Celui-ci vous permettra d’apprécier rapidement la portée de cette étude et les nombreuses questions auxquelles elle répond.

Trouvez l’étude sur le marché canadien des droits de programmation (en anglais) ainsi que notre survol dans la section rapports de recherche.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here