Lancement du rapport sur l’engagement des auditoires d’ideaBOOST

Ce qu’est ideaBOOST

ideaBOOST se présente comme un accélérateur « différent ». Il cible les entreprises en démarrage qui produisent du contenu numérique ou des technologies destinées à l’industrie du divertissement qui souhaitent lancer des projets. Il est ouvert à des projets en début de cycle, en milieu de développement ou à un stade avancé.

Au-delà des autres critères de sélection, l’originalité d’ideaBOOST par rapport aux très nombreux accélérateurs réside dans l’idée que les projets doivent recevoir un « boost » (un vote) du public pour être acceptés au sein du programme. Cette caractéristique unique permet de valider l’adéquation entre l’idée et l’auditoire potentiel, tout en établissant un embryon de communauté pour tous les projets concernés. Après leur admission, les équipes participantes reçoivent du financement et du mentorat pour mettre au point et développer leurs idées à l’aide d’outils et d’un cadre d’engagement des auditoires innovateur.

Contenu de l’étude

Issue d’un partenariat de recherche entre le Fonds des médias du Canada (FMC) et le programme accélérateur ideaBOOST du Centre canadien du film (CFC), le rapport sur l’engagement des auditoires (en anglais uniquement) permet d’explorer la façon dont la première cohorte de participants à l’accélérateur ideaBOOST s’est servie des méthodes d’engagement des auditoires tout au long du programme, les méthodes que les participants ont utilisées et les résultats qu’ils ont obtenus. En outre, le document présente les tendances significatives dans les conclusions des équipes participantes. La recherche a permis de mettre au point une méthodologie d’études de cas et d’analyses de cas afin de comparer les résultats des sept équipes.

Méthodes explorées

Le rapport présente la liste des méthodes d’engagement des auditoires à la disposition des équipes. Les méthodes ont été placées sur un graphique selon leur incidence présumée sur la compréhension des auditoires ou les interactions avec eux (figure 1).

Figure 1 – Méthodes d’engagement des auditoires d’ideaBOOST dans leur état générique, c’est-à-dire sans égard à un contexte particulier

L’étude a permis de tirer des conclusions quant aux méthodes ayant fonctionné le mieux pour les équipes. Puisqu’il fallait adapter les méthodes aux besoins particuliers de chaque équipe, les résultats de chacune se cartographient différemment le long des deux axes, mais des tendances ont pu être observées.

Si l’objectif vise une meilleure compréhension des auditoires, les méthodes suivantes peuvent être très utiles : Si l’objectif vise des interactions avec les auditoires, les méthodes suivantes sont très utiles :
Groupe de discussion

FAQ en ligne

Questionnaire

Sondage

Votes

Outils de création

Observation

 

Ethnographie vidéo

Prototypage

Entrevue

Réflexion à voix haute

Essai d’utilisateurs

Simulation

Financement participatif

 

Outils de création

Remue-méninges

Groupes de discussion

Réflexion à voix haute

Sondages

FAQ en ligne

Questionnaires en ligne

Financement participatif

Études de cas approfondies

Quatre des sept équipes ayant participé au programme ideaBOOST font l’objet d’une analyse approfondie : AsapSCIENCE, Ghost Town Project, Ramen Party et Rollers of the Realm. Pour chacune d’entre elles, le rapport contient une description du projet (proposition de valeur, auditoire cible et objectifs de participation à ideaBOOST), un aperçu du parcours de l’équipe au sein du programme (méthodes d’engagement et plateformes utilisées, constatations de l’étude) ainsi que les retombées de l’expérience sur le projet et son avenir.

Principales constatations

En ce qui a trait au programme ideaBOOST même, ce sont les projets en début de cycle qui ont le plus bénéficié du programme au niveau du développement du projet. Les retombées du programme sur les projets qui en étaient à des étapes intermédiaire ou finale se sont davantage mesurées au niveau de l’entreprise : elles ont accru leur notoriété et ont élargi leurs auditoires.

L’étude a permis de cerner des « habitudes » communes à la plupart des projets à succès du programme et qui pourraient être pertinentes pour d’autres projets de l’industrie du divertissement :

  • Ces projets visaient à faire croître une entreprise, et non seulement un produit, utilisant des outils de conception d’entreprise pour cibler une niche « segment de clientèle —proposition de valeur » pertinente ;
  • Ils ont engagé leurs auditoires potentiels dès le début du projet et les ont invités à contribuer au développement de celui-ci ;
  • Ils ont utilisé et adapté des méthodes de compréhension des auditoires pour valider ou invalider les hypothèses les plus risquées du projet, et ce, en vue de maximiser les répercussions de l’engagement des auditoires;
  • Ils ont développé le type d’amateurs dont le projet avait besoin, en créant un lieu leur permettant de jouer et d’apprendre quand ces amateurs n’existaient pas ou étaient en gestation.

Lien

Téléchargez la version complète du rapport sur l’engagement des auditoires d’ideaBOOST (en anglais uniquement) à partir du site Web du FMC ou de celui du CFC.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here