Médias numériques et télé: les 8 tendances de l’été 2018

Billet invité, présenté dans le cadre d’un partenariat éditorial entre FMC Veille, la plateforme de veille stratégique du Fonds des Médias du Canada (FMC), et Méta-Media. © [2018] Tous droits réservés.

Avec les beaux jours qui achèvent et la rentrée culturelle qui nous attend de pied ferme, il est temps pour certains d’entre nous de se mettre en mode rattrapage. Question que la reprise se fasse en douceur, nous vous avons concocté un condensé des sujets chauds qui ont alimenté nos fils d’actualité au cours de la saison estivale. En résumé, pas de nouvelles tendances qui chamboulent l’industrie, mais des phénomènes dont la présence se confirme et s’accélère.

1. Les services de SVOD en grande forme, de nouveaux bouquets OTT se créent, le cord-cutting prend de plus en plus d’ampleur

Aux États-Unis, les abonnés à une plateforme de SVOD étaient 132 millions en 2017 et pourraient être 208 millions en 2023.

La programmation originale de Netflix est en hausse de 88% par rapport à 2017 et la plateforme dépenserait même plus que ce qu’elle annonce: on approcherait les 12 milliards pour 2018. Et ça paie. Netflix humilie HBO avec 112 nominations aux Emmy Awards! Netflix envisage de se passer de Apple et Google et teste un nouveau mode de paiement dans 33 pays. Durant l’été, la plateforme a annoncé la création de son premier « hub » de production européen en Espagne. Netflix va-t-il devenir le maître du monde médiatique, ou bien disparaître?

Bizarrement (ou pas!) les bouquets d’offres vidéo sont en train de se recréer sous forme OTT de manière plus légère et moins onéreuse.

Aux États-Unis, le phénomène de cord-cutting est puissant et a même tendance à s’accélérer: il pourrait terminer l’année avec un nouveau bond d’un tiers en 2017!

La concurrence de Disney, qui s’est officiellement acheté la Fox pour 71 milliards de dollars, est particulièrement rude pour Netflix mais aussi Amazon Prime: Disney compte sortir sa propre plateforme SVOD fin 2019, qui viendra compléter les offres du service ESPN+ et de Hulu.

À retenir aussi sur le monde du streaming : Amazon accélère sur le déploiement de son service TV payant en Europe et souhaite acheter Landmark Theatres, une chaîne de salles de cinéma US. Le géant souhaite aussi faire de Twitch le nouveau YouTube. En Grande Bretagne, Netflix et Amazon ont dépassé la pay TV.

Enfin, la TV en 5G n’est plus très loin aux États-Unis, ce qui contribuera sans aucun doute à accélérer toutes ces tendances!

2. Facebook aurait dit de “laisser mourir” les éditeurs

Selon le journal The Australian, Campbell Brown, le responsable des partenariats d’information de Facebook, aurait déclaré lors d’une réunion avec des médias que Mark Zuckerberg « se foutait » des éditeurs de nouvelles et que l’entreprise les laisserait mourir s’ils ne coopéraient pas avec eux:

“Je vous tiendrai la main avec votre business mourant comme dans un hospice.”

Facebook s’est défendu en argumentant que la phrase avait été sortie de son contexte. Cet incident a contribué à conforter les éditeurs en colère qui constatent depuis de nombreux mois que leur trafic en provenance de la plateforme ne cessait de chuter. Le New York Magazine s’est réjoui de ce que le “SEO is Back”.

3. … mais cela n’empêche pas Facebook de multiplier les deals sur l’info et le sport avant de lancer Facebook Watch mondialement

Facebook a tout de même annoncé en juillet le lancement de plusieurs émissions d’information, dont certaines quotidiennes, en partenariat avec des géants des médias comme CNN, ABC ou Fox News, pour alimenter sa plateforme vidéo Watch.

La plateforme de Mark Zuckerberg est par ailleurs toujours plus gourmande de droits sportifs. Facebook diffusera la Ligue espagnole gratuitement en Asie du Sud-Est, ainsi que La Ligue des champions en Amérique latineEleven Sports multiplie les deals avec Facebook au Royaume Uni et en Irlande.

Facebook Watch, destiné à concurrencer YouTube sur des formats longs, a par ailleurs été lancé au Canada et partout à travers le monde tout récemment.

4. Fausses nouvelles: les plateformes font du ménage

Perte de confiance et/ou lassitude, les utilisateurs se sont désabonnés en masse de certaines plateformes: moins 3 millions d’utilisateurs quotidiens pour Facebook en Europe, moins 3 millions pour Snapchat aussi et moins 1 million pour Twitter. Il était temps pour elles de redorer leur image.

Facebook tente tant bien que mal de modérer 2 milliards de comptes et fait des découvertes intéressantes dont de nouvelles opérations de désinformation de grande envergure, initiées en Iran et en Russie. 400 applications ont été suspendues depuis mars pour collecte abusive de données, dont MyPersonality qui avait partagé les données de 4 millions d’utilisateurs. Facebook mettrait désormais un indicateur de fiabilité à ses utilisateurs.

La purge de Twitter contre les faux comptes est sévère elle aussi. Début juillet, 70 millions de comptes avaient déjà été suspendus. Et ce n’est pas sans conséquence: des célébrités perdent des millions de followers.

YouTube affirme sa volonté de peser dans la lutte contre les fakes news en investissant 25M$ dans la cause. La plateforme souhaite favoriser les infos qui font autorité et utiliser des YouTubeurs pour faire de l’éducation aux médias.

Mais le combat contre les fausses nouvelles est loin d’être simple. Alors que Facebook censure Nordpresse, on s’interroge sur la limite entre parodie et fausses nouvelles.

5. Les assistants personnels, le nouveau terrain de bataille des géants

Si l’on entend parler d’assistants personnels depuis les lancements de Siri (2011) et Google Now (2012), de nombreux acteurs essaient aujourd’hui de se faire une place sur ce marché prometteur. En Chine, l’assistant DuerOS de Baidu est déjà installé sur 100 millions de terminaux.

Cet été, Amazon et Microsoft ont uni leurs assistants Alexa et Cortana, preuve que la compétition technologique est rude et qu’il n’y aura pas de place pour tout le monde. Facebook a dévoilé quelques infos concernant Aloha, son projet d’assistant vocal. Enfin, Lenovo a sorti le premier écran intelligent équipé de Google Assistant, aux États-Unis.

Le marché des enceintes connectées devrait atteindre 100 millions d’unités vendues à la fin de l’année.

6. Google, Facebook, Twitter et Microsoft vont lancer une plateforme open source de portabilité des données

Annoncé le 20 juillet dans un article de blogue, le Data Transfer Project permettra aux utilisateurs de récupérer, transférer et réutiliser leurs données d’une plateforme à l’autre. Ce projet s’inscrit dans le plan de respect du RGPD et offrirait davantage de sécurité que la procédure actuelle car les données seront transférées de manière chiffrée et sans intermédiaire.

7. Pendant ce temps, en Chine…

Le XXIe siècle sera-t-il dominé par la Chine ? Dans le monde de la tech, la question est désormais légitime.

Huawei a vendu pour la première fois plus de smartphones en Europe qu’Apple au 2e trimestre 2018. Samsung reste no 1 mais a vu son bénéfice augmenter moins vite que prévu.

Mais la tendance de gouvernement chinois à utiliser la tech pour le pire fait peur, d’autant que les géants n’hésitent pas à collaborer: la reconnaissance vocale d’Alibaba aiderait la censure et Google prépare son retour en Chine avec une version édulcorée du Web et une application de nouvelles.

8. Momo, le challenge cauchemardesque de cet été

Un an après le « Blue Whale Challenge », un nouveau “jeu” aussi morbide que inquiétant a fait son apparition sur Whatsapp. “Momo” manipule ses victimes en les effrayant et en leur lançant des défis particulièrement dangereux à réaliser. S’il ne sont pas exécutés, Momo les menace de mort. Sur les forums, il se dit que Momo arriverait à obtenir des informations très personnelles sur ces victimes.

Une adolescente de 12 ans se serait suicidée. Au Canada, aucun cas de personne mis en danger par ce défi n’a été signalé.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here