Cette étude sur le secteur de la production autochtone destinée aux écrans dresse le portrait d’un secteur dynamique et vivant. Les producteurs du secteur emploient habituellement des autochtones, combinent les rôles de producteur, de scénariste et de réalisateur et créent des productions originales en langues autochtones.

Dans leur rapport publié en anglais, Maria De Rosa, présidente de Communications MDR, et son associée, Marilyn Burgess, se penchent sur l’état de la production autochtone télévisuelle, interactive et cinématographique au Canada. Les auteures ont mesuré les activités de production sur cinq ans, soit de 2007-2008 à 2011-2012. Au cours de cette période, le secteur a créé plus de 3 300 emplois à temps plein, ce qui s’est traduit en près de 173 millions de dollars en activés de production.