Survol des programmes canadiens de soutien à l’exportation

Voici une liste de programmes canadiens de soutien à l’exportation destinés aux producteurs qui veulent développer de nouveaux marchés.

Le succès qu’a connu le contenu canadien au MIPCOM 2016, le marché international des contenus audiovisuels à Cannes, confirme sa capacité de rayonner au-delà de nos frontières. Blue Ant International a vendu 300 heures de contenu à des diffuseurs européens et asiatiques. eOne a conclu la vente de sa série pour enfants Winston Steinburger dans plusieurs régions, dont le Moyen-Orient. Et ce ne sont que deux exemples parmi tant d’autres.

Pour appuyer les producteurs canadiens dans leurs efforts de développement de nouveaux marchés, nous avons recensé 25 programmes canadiens – nationaux et régionaux – de soutien à l’exportation.

Ces programmes visent à soutenir une panoplie d’activités liées à la promotion et la mise en marché de productions canadiennes, tels les voyages d’affaires, la participation à des foires ou des missions commerciales, le développement de formats ou concepts télévisuels à potentiel international, le développement technologique, l’embauche de consultants et l’élaboration de stratégies d’expansion des affaires.

Au-delà d’un soutien logistique lié à la présence à l’étranger, certains programmes ont des objectifs plus pointus, comme le programme China Angels Mentorship qui offre de l’aide aux start-ups cherchant à percer en Chine.

Alors que l’appétit pour le nouveau contenu s’accroît, les possibilités d’exportation se multiplient.

Le montant d’argent dédié à la production de contenu à l’échelle mondiale aura presque doublé en cinq ans : de 150 milliards en 2011 à 240 milliards en 2016. Du côté des grands joueurs de la télévision par contournement (TPC), on apprend que Netflix et Amazon ont doublé leurs dépenses annuelles en programmation entre 2011 et 2015 pour atteindre un total de 7,5 milliards en 2015.

Les programmes de soutien à l’exportation peuvent donc aider les producteurs canadiens à saisir ces nouvelles occasions d’affaires.

Explorer d’autres contenus

Infolettre