Rétrospective 2013 en quelques billets

Comme c’est désormais la tradition pour le blogue Écran de veille, nous vous présentons – en quelques billets – une rétrospective de l’année qui tire à sa fin. Ces billets témoignent de certaines tendances ayant fortement marqué les douze derniers mois. Ainsi, l’année 2013 aura été marquée entre autres par le raffinement des nouvelles écritures portant les projets transmédia et de type webdocumentaire, l’affirmation de la domination de Netflix de l’industrie de la télévision par contournement, l’apparition de nouvelles options pour remplacer le câble traditionnel ainsi que la professionnalisation de la télé sociale.

Nouvelles écritures : le transmédia et le webdocumentaire trouvent le ton

Plusieurs projets destinés à des diffusions transmédias ou entièrement Web se sont démarqués en cours d’année en raison du raffinement de leur scénarisation et de l’avancement des dispositifs techniques mis au service du narratif. Les nombreux prix octroyés aux œuvres canadiennes de fiction transmédia ou de type webdocumentaire représentent également un témoignage fort éloquent de cette année faste pour la production de contenu de ce type. Qu’on pense aux projets Émilie (Attraction Média), Guidestones (iThentic Canada), The Defector (Jam3 et Fathom Film Group), Le Judas (Couzin Films) ou encore Fort McMoney (TOXA), on sent que les créateurs maîtrisent de mieux en mieux ces « nouvelles écritures ».

En avril, notre blogueuse Oriane Hurard nous proposait une étude de cas sur Type:Rider, une ode à la typographie alliant jeu vidéo, documentaire et installation, qui allait remporter un franc succès en France dès sa sortie quelques mois plus tard.

TYPE:RIDER : jeu vidéo, documentaire et transmédia

Nouveaux joueurs : Netflix consolide son avance, mais il existe d’autres options

Netflix aura fait couler beaucoup d’encre encore cette année. Avec l’arrivée de sa programmation originale, les nombreuses nominations aux Emmy Awards que celle-ci lui a méritées ainsi que les méthodes inédites ayant guidé ce diffuseur dans ses choix de programmation (de l’analyse approfondie des données de ses utilisateurs jusqu’à la surveillance des flux de piratage), Netflix termine l’année en tête de liste des diffuseurs Web. En juin dernier, notre blogueuse Danielle Desjardins a proposé une analyse de la place qu’occupe ce service au Canada.

L’effet Netflix au Canada

Cette consolidation de la position de tête de Netflix n’aura pas empêché d’autres services voulant remplacer le câble traditionnel de faire leur apparition dans le marché. Aereo, la petite antenne qui donne accès au câble depuis un appareil mobile, est maintenant présente dans plus d’une dizaine de villes des États-Unis et n’a cessé de faire l’objet de poursuites intentées par des diffuseurs américains. Le marché franco-canadien a quant à lui accueilli tout récemment Canal+ Canada, un service freemium de contenu français diffusé par Dailymotion. Nos collaborateurs Suzanne Lortie et Fabien Loszach nous ont proposé des analyses du positionnement d’Aereo et de Canal+ Canada respectivement.

Petites antennes, grandes questions – Aereo bouscule la donne aux États-Unis

Canal+ Canada : le cheval de Troie d’un géant français?

Nouveaux usages : la professionnalisation de la télé sociale

En 2013, la télé sociale est passée d’un phénomène émergent à une pratique étudiée, mesurée et professionnalisée. Les acquisitions et alliances entre les deux principaux réseaux sociaux – Facebook et Twitter – et les parties prenantes de l’industrie de la télévision ont été nombreuses : Nielsen a acheté SocialGuide et propose son Nielsen Twitter TV Ratings; TF1, Canal+, ABC et d’autres ont signé des partenariats avec Facebook; Twitter a lancé la fonction « See it » avec NBC, etc.

Parmi les autres faits marquants de l’année : une première étude tend à montrer une corrélation entre le volume de l’activité sociale et les cotes d’écoute. En effet, Nielsen révélait en août qu’une hausse de l’activité sociale liée à une émission se traduisait par une hausse des cotes d’écoute de celle-ci dans 29 % des cas. Notre blogueur Patrick Dion s’est d’ailleurs penché sur le sujet :

Télé sociale : une réelle influence sur les cotes d’écoute? Une étude qui ne fait pas l’unanimité

Nous serons de retour dès le début de 2014 et vous proposerons un dossier d’analyse des tendances clés de l’industrie de la télévision et des médias numériques à surveiller au cours de l’année à venir. Joyeuses fêtes!

Suivez-nous sur Twitter (@FMC_Veille) et abonnez-vous à notre infolettre mensuelle!

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here