Snapchat contre-attaque: l’empire de la story récidive avec des séries originales et la réalité augmentée

Crédit photo: Unsplash

Cet article est présenté dans le cadre d’un partenariat éditorial entre FMC Veille et Méta-Media. © [2018] Tous droits réservés.

Après un moment difficile attribuable à la généralisation du format de la «story», Snapchat revient en force dans la course à l’auditoire ayant enregistré d’excellents résultats en juillet 2019 et recruté 13 millions de nouveaux utilisateurs actifs au cours du dernier trimestre. Séries originales, expériences augmentées, filtres de visages, incitatifs de page d’accueil, Snapchat se réinvente au plus grand plaisir des 13-24 ans.

Une croissance constante depuis avril 2019

L’auditoire publicitaire de la plateforme a augmenté de 19% depuis avril 2019, atteignant 369 millions d’utilisateurs en juillet 2019 (ce qui représente une augmentation de 60 millions d’utilisateurs avec des taux de croissance constants dans tous les groupes d’âge), selon les chiffres rendus publics par Snapchat.

Les chiffres d’App Annie révèlent également une forte augmentation du nombre de téléchargements de l’application depuis le mois d’avril. Les raisons d’un tel succès? Selon App Annie, ce succès est attribuable au lancement de filtres de réalité augmentée, aux évolutions de l’application sur Android et – surtout – à la production de séries originales.

Une production croissante de séries originales

Depuis un an, Snapchat capitalise sur les usages mobiles de la génération Z (qui constitue, aux États-Unis, 90% de son auditoire) et développe de courtes séries tournées en mode portrait. En octobre 2018, la plateforme avait lancé l’offre «Snap Originals» avec 12 séries et séries documentaires en format vertical, dont Endless Summer, Class of Lies et Vivian.

Visuel courtoisie de Snapchat.

Nick Bell, l’ancien vice-président chargé du contenu, expliquait cette stratégie de développement vidéo dans une entrevue accordée à Recode en octobre 2018:

«Le mobile ne tue pas la télévision. Nous développons des séries sur Snapchat qui sont complémentaires des séries télé existantes et nous les réimaginons pour la plateforme. À la différence de Facebook Watch, nous ne sommes pas en concurrence directe avec YouTube: nous développons une offre sur mobile uniquement.»

Snapchat a créé un nouveau langage visuel en mettant l’accent sur des formats très courts privilégiant les plans serrés, un montage rapide, des écrans divisés et des enrichissements graphiques visant à accroître le taux d’engagement des mobinautes. Chaque série comprend une dizaine d’épisodes d’une durée de 3 à 5 minutes environ.

Au cours de l’année, Snap a conclut des accords de coproduction avec Time Warner, NBCUniversal, A+E Networks, Walt Disney et la BBC afin de recruter des talents pour la plateforme.

Visuel courtoisie de Snapchat.

Ainsi, en juillet 2019, l’offre de séries originales de Snapchat s’est enrichie des «Creator Shows». Ce sont des séries qui sont tournées en mode portrait à la première personne et qui mettent en vedette des stars de la génération Z. Parmi les thèmes qui y sont abordés figurent le lifestyle, la beauté, la mode, la danse, l’alimentation santé, la mise en forme et la motivation.

Les «Creator Shows» s’inscrivent dans une offre qui vient s’ajouter aux séries originales existantes, dont le temps de visionnement quotidien a triplé au cours de l’année, selon ce qu’indique la plateforme.

Parmi ces nouvelles émissions figurent Trend or End with Rickey Thompson, où Rickey Thompson se fait le juge des dernières tendances en matière de mode, Glow Up with Loren Gray, où l’icône de la génération Z partage ses conseils de beauté, et Keepin’ It Real with Keke Palmer, qui prodigue des conseils avisés dans toutes sortes de situations.

Bientôt une page d’accueil incitative à la Netflix

Les clips de présentation des séries originales sont actuellement intégrés dans la section Discover de l’application, mais les développeurs travaillent sur une section dédiée, laquelle mettra de l’avant les séries originales récemment visionnées par l’utilisateur connecté. Chaque série aura sa page de présentation et celles-ci seront mises de l’avant au moyen d’un carrousel.

De plus, Snapchat, fortement inspiré par Netflix, travaille actuellement sur une fonctionnalité permettant de regarder ses productions originales en rafale. Les spectateurs pourront ainsi visionner en rafale plusieurs épisodes en une seule séquence.

Une expérience enrichie par la réalité augmentée

Certaines productions originales permettent une expérience augmentée grâce au logiciel AR Tech. Le modèle de portail donne ainsi la possibilité aux utilisateurs de balayer l’écran pendant le visionnement de la série pour mettre des lunettes immersives et faire l’expérience de la série en 3D.

Le spectateur peut ainsi entrer dans une scène et interagir avec les personnages et les objets. Dans la série Class of Lies, le spectateur peut ainsi entrer dans la colocation de Devon et Missy, explorer les lieux et devenir détective à son tour. C’est une expérience immersive fortement plébiscitée par les 12-24 ans.

Visuel courtoisie de Paper Triangle

La réalité augmentée passe aussi par les filtres de visages. Snapchat estime qu’entre 7 et 9 millions d’utilisateurs se sont ajoutés à la plateforme ce trimestre pour s’adonner au plaisir de jouer avec ces masques virtuels.

La plateforme préférée de la génération Z a compris les usages de son auditoire. Ces derniers mois, Snapchat a su tirer son épingle du jeu en testant de nouvelles offres et en faisant preuve d’une réelle agilité, et ce, malgré la concurrence féroce livrée par les autres médias sociaux.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here