Télévision : percer les tendances des auditoires

Des conseils pour accroitre l’attrait du contenu télé sur tous les écrans et un tour d’horizon des émissions ayant fait un travail particulièrement efficace à cet égard avec Sahar Baghery, directrice du pôle mondial Études et stratégies des contenus pour Eurodata TV Worldwide / Médiamétrie, et John Peek, directeur de Tape Consultancy.

Par Angela Natividad (MIP Blog)

Sahar Baghery a présenté des conseils pour assurer la popularité du contenu télé sur tous les écrans (la télévision, le mobile, la tablette et l’ordinateur) lors de la conférence MIPTV intitulée One TV Year in the World: Cracking Audience Trend. Ses conseils abordaient trois volets: engagement, accessibilité et contenu.

Cap sur l’engagement

  • Devenez un coach, comme le fait The Voice sur plusieurs écrans.

  • Laissez les usagers jouer avec leurs vedettes préférées. Par exemple, NBA All-Star a accumulé 32 millions de mentions J’aime sur Facebook et compte 7,5 millions d’abonnés sur YouTube.

  • Testez des technologies immersives comme la réalité virtuelle, car divers formats le font de plus en plus.

Cap sur l’accessibilité

Concluez des ententes avec les plateformes de prédilection des millénaux. La tête d’affiche ici est Snapchat, qui a conclu des ententes exclusives avec Viacom, NBCUniversal, The Walt Disney Company et A&E.

NBCU a investi 500 M$ dans le PAPE de Snapchat. « C’est probablement la plus importante offre technologique depuis Alibaba et la société est évaluée à environ 20 milliards de dollars », selon Baghery.

Au total, 66 % des usagers de Snapchat y sont actifs mensuellement. Le réseau social promeut sa propre programmation, comme Good Luck America. NBCU a aussi créé sept émissions originales pour la plateforme, dont une série dérivée de The Tonight Show Starring Jimmy Fallon. La post-émission The Bachelor d’ABC est sur Snapchat, tout comme Planet Earth 2 de la BBC. Toutes ces productions sont optimisées pour la vidéo verticale.

A&E et Snapchat ont conclu un nouveau partenariat de contenu pour lancer le tout premier drame improvisé de la plateforme. Vice prévoit aussi de lancer des productions originales.

Cap sur le contenu

Élaborez des programmes – comme des formats courts – qui sont adaptés aux appareils mobiles. Baghery conseille également d’utiliser du « contenu innovateur ».

Les productions les plus populaires en 2016

43 % des genres les plus populaires comprenaient un scénario, 36 % présentaient du divertissement et 21 % relataient du contenu factuel. Rien de surprenant ici…

Cependant, la catégorie « avec scénario » est beaucoup plus fragmentée qu’elle en a l’air à première vue. Le contenu local compose 70 % des totaux mondiaux et les importations prêtes à l’emploi n’occupent que 30 %. Excluant les adaptations et les reprises, les États-Unis ne représentent que 7 % de ces dernières, avec des émissions comme The Big Bang Theory et NCIS.

« Aujourd’hui, les franchises américaines laissent de la place à d’autres territoires, a affirmé Baghery. La Turquie se classe au premier rang pour les séries nationales, suivie de la Russie. »

John Peek, directeur de Tape Consultancy, a plus tard fait l’observation suivante : « C’est un signe qui indique comment l’industrie a gagné en maturité. Nous avons toujours parlé en termes du village global. Aujourd’hui, on voit vraiment toutes les pièces se réunir… Des marchés ont atteint leur maturité, ils produisent du meilleur contenu, de meilleures productions et de meilleurs scénarios. Par conséquent, tout se propage. »

Il a souligné que les téléromans turcs sont diffusés en Amérique du Sud et remplacent parfois du contenu local.

Quel type de contenu se prête bien à la dramatique scénarisée?

Peek a mentionné le thème de l’empowement, un terme qui signifie en anglais « renforcer ou acquérir du pouvoir ». Par exemple, des histoires mettant en vedette des femmes (#fempowerment.) Pensons notamment à Clique de la BBC, une série mettant en vedette de brillantes étudiantes qui tentent de se tailler une place dans un monde d’hommes, et Girlbosssur Netflix qui raconte l’histoire romancée de la charismatique figure-culture et fondatrice de NastyGal, Sophia Amoruso.

Un autre angle populaire est la lutte pour la justice, à la Orange Is the New Black. De telles émissions comprennent Lockdown présentée en première en janvier sur Mzansi Magic, en Afrique du Sud, et Mary Kills People sur eOne.

Quel type de contenu se prête bien au factuel?

Lorsqu’il est question de factuel, les sujets gravitent souvent autour de mots-clés comme société, histoire, nature ou faune, qui représentent environ 36 % des termes documentaires. Cependant, les occurrences de termes comme affaires courantes, politique, relations et expérience ont augmenté de 53 % en 2016.

Interrogé sur ce que signifie cette nouvelle demande de programmation factuelle – et pourquoi nous nous sommes éloignés d’émissions comme Duck Dynasty –, Peek a répondu ceci : « Ces émissions étaient animées par des personnalités plus grandes que nature. Elles ont connu beaucoup de succès, mais on finit par atteindre un point de saturation. Il y a un plus grand désir d’authenticité, de comprendre ce qui se passe. »

D’excellents exemples illustrant cette notion incluent Origins: The Journey of Humankind de National Geographic, qui aborde des questions telles « D’où venons-nous? » et « Comment notre espèce a-t-elle gravi les échelons? » Mentionnons aussi la diffusion de Samtaler Fra Swingerklubben par la chaîne danoise DR3. On y suit des conversations entre couples adeptes d’échangisme.

On the Edge, sélectionnée pour la French Touch Formats Showcase au MIPFormats, sera présentée sous peu sur Planète. L’émission suit un homme qui soumet son corps à des défis de survie extrêmes. Puis, il y a Mind Over Money, diffusée en Nouvelle-Zélande par TVNZ1. « L’émission vise à trouver les réponses à des questions courantes concernant le comportement des gens lorsqu’il est question d’argent, a expliqué Baghery. Les méthodes sont plutôt non conventionnelles. »

Les formats les plus populaires

Les formats présents dans le plus grand nombre de pays incluent The Voice (14 pays), Your Face Sounds Familiar (12 pays) et Got Talent (10 pays).

Le nombre d’émissions consacrées aux fréquentations a augmenté de 78 %. Mentionnons notamment Hotel Römantiek (VIER) de la Belgique, un genre de Best Exotic Marigold Hotel(assorti de défis toutefois!) et Heart Beats de Keshet.

Et les nouvelles technologies?

L’utilisation de technologies comme la réalité augmentée est également en hausse, soutenue par des émissions comme Lost in Time de TV Norge et Tilt de Kutonen (un jeu-questionnaire dans lequel des célébrités s’affrontent dans des jeux de RV. Dans Game of Clones d’E4, les gens accèdent à la technologie pour créer leur partenaire virtuel idéal, puis rencontrent les « clones » qu’ils ont créés.

« La télévision est un reflet de la société, a expliqué Peek. Il y a le désir de comprendre différentes cultures et communautés dans son propre pays. Les gens veulent comprendre ce qui se passe. Il est possible que notre désir de nous réunir soit plus fort que celui d’être séparés les uns des autres. »

À l’origine, cet article a été publié sur MIP Trends et est présenté dans le cadre d’un partenariat éditorial. © 2017 MIP Trends. Tous droits réservés.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here