Tendance 2018: la reconnaissance vocale et l’activation par la voix

Les entrées vocales simplifient les recherches et rehaussent l’accessibilité. Cet article est extrait du Rapport sur les tendances 2018.

De quoi s’agit-il?

Les appareils dont les entrées et les sorties passent principalement par des commandes vocales gagnent en accessibilité et en popularité. Contrairement aux chatbots, les robots vocaux interprètent les mots parlés et exécutent des commandes sans avoir à lire ou écrire. De nombreux robots vocaux prennent la forme d’assistants personnels intelligents, comme Alexa d’Amazon, Siri d’Apple, Google Assistant et Cortana de Microsoft, mais il y a de nombreux autres appareils qui proposent la recherche vocale tels que les lecteurs multimédias (Apple TV, Chromecast, Fire TV Stick, Roku), les téléviseurs intelligents et les consoles de jeux. De 2015 à 2016, le nombre d’appareils dont les entrées et les sorties passent principalement par des commandes vocales ayant été expédiés a bondi de 1,7 million à 6,5 millions d’unités.

Les créateurs de contenu expérimentent avec des applications vocales qu’ils qualifient de « skills ». Par exemple, la BBC a créé un drame audio interactif intitulé The Inspection Chamber. Lancé sous la forme d’une appli Alexa d’Amazon en octobre 2017, il donne aux utilisateurs un moyen d’interagir avec le récit et d’en modifier la conclusion. Hollywood a aussi lancé des « skills » pour accompagner des longs métrages comme Dunkirk et Spider-Man : Homecoming. Ces applis vocales vous permettent de jouer à un jeu cadré dans l’univers du film ou encore d’en apprendre plus sur le film et ses acteurs.

En quoi est-ce important pour nos industries?

La technologie vocale élimine les laborieuses recherches par texte utilisant une télécommande de téléviseur, un ordinateur et ainsi de suite. Dans son rapport Q3 2017 Video Trends, portant sur les marchés américain et canadien, TiVo souligne qu’un tiers des répondants qui possèdent un assistant à domicile l’utilisent pour diffuser et regarder du contenu vidéo sur un téléviseur.

De plus, cette technologie démocratise l’accessibilité en ligne et la technologie en général. Vous n’avez plus à lire ou à écrire, car tout se fait vocalement. En Inde, par exemple, de nombreux utilisateurs ont recours à l’activation par la voix et aux images en remplacement de recherches écrites et de courriels. Google présente désormais des photos et des vidéos au-dessus des liens texte dans le haut de certaines recherches. Il est fort probable que le prochain milliard d’utilisateurs en ligne utilisent la voix pour accéder au contenu et que la saisie de texte soit remplacée par des images.

Malgré un intérêt évident pour les consommateurs, il reste encore des obstacles à surmonter avant que la recherche vocale ne soit adoptée à grande échelle. La personnalisation (connaître qui pose la question), l’intention (comprendre le contexte) et le respect de la vie privée (dissiper les craintes des consommateurs concernant le stockage et l’utilisation de leurs données personnelles) doivent notamment être améliorés.

Détails intéressants

L’équipe de science de données de TiVo a passé en revue dix mois de données de recherches vocales d’un grand fournisseur de télévision payante. Elle a conclu que près de 92 % de toutes les recherches vocales concernaient un titre ou une chaîne en particulier

Informez-vous

Une analyse de fond publiée par Digital TV Europe fournit plus d’information sur la technologie vocale et son utilisation pour faciliter la découverte de contenu télévisuel : Talk show – the rise of voice-based discovery.

Des cas à suivre

Plusieurs des principaux appareils actionnés par la voix sont récemment commercialisés au Canada. Alors que le Google Home (juin 2017) et le Fire TV Stick d’Amazon (novembre 2017) peuvent être utilisé en anglais et en français, l’Echo d’Amazon (décembre 2017) ne fonctionne qu’en anglais. Le taux d’adoption et d’utilisation de ces appareils au Canada au cours de la prochaine année sera intéressant à surveiller, surtout en matière de découverte de contenu.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here