Tendances 2018: les robots conversationnels (chatbots)

Les expériences interactives s’invitent dans les applications de messagerie. Cet article est extrait du Rapport sur les tendances 2018.

De quoi s’agit-il?

Un bot est un programme informatique qui automatise et effectue une tâche pour l’utilisateur. Contrairement à l’assistant virtuel activé par requêtes vocales, l’agent conversationnel (« chatbot » en anglais) est un type de bot qui simule la conversation à partir de commandes textuelles envoyées via une interface de messagerie, une application ou un site web.

En soi, un logiciel interagissant avec l’utilisateur à partir d’un ensemble de réponses préenregistrées n’est pas une nouveauté. Lancé en 2001 et téléchargé 30 millions de fois, le chatbot SmarterChild, intégré à la messagerie instantanée d’AOL ou de MSN Messenger, permettait déjà à l’utilisateur d’envoyer des requêtes textuelles pour connaître la météo, les résultats sportifs ou de la bourse, etc. Ce qui change aujourd’hui, ce sont les avancées rapides dans le domaine de l’intelligence artificielle, qui vont favoriser le développement d’agents conversationnels de plus en plus « intelligents » capables d’apprendre par eux-mêmes. Parallèlement aux progrès technologiques, on assiste à une démocratisation de l’accès au chatbots, grâce à leur déploiement sur les grands services de messagerie qui ont mis à la disposition des développeurs des interfaces de programme d’application (API) conviviales afin de stimuler à la fois la création et l’adoption.

La technologie derrière les agents conversationnels intelligents:

  • Traitement du langage naturel (TLN) : permet d’interagir avec les humains en utilisant leur langage. Le TLN fait appel à un système de compréhension du langage naturel (pour tirer la signification du langage humain) et à la génération d’un langage naturel (pour traduire une réponse informatique en langage humain).
  • À mesure qu’ils acquièrent des connaissances, les chatbots peuvent améliorer leur rendement avec l’apprentissage machine, qui se veut la maîtrise de compétences par les bots grâce à l’assistance d’humains, ou avec l’apprentissage en profondeur, où l’évolution des bots se fait sans intervention humaine.

En quoi est-ce important pour nos industries?

Avec plus de 5 milliards d’utilisateurs actifs, les services de messagerie rejoignent un bassin d’utilisateurs énorme. Pour les créateurs de contenus, les agents conversationnels permettent d’aller à la rencontre de ce public avec des expériences interactives personnalisées. Au moment où l’on expérimente avec les agents conversationnels, on voit déjà apparaître différents types de narration. Par exemple, des expériences proposent de discuter avec un personnage fictif, comme le chatbot créé pour la promotion du dernier film de la franchise Teenage Mutant Ninja Turtles. D’autres invitent l’utilisateur à faire des choix qui guideront le développement de l’histoire, comme dans le cas de Game of Thrones Survival.

Détails intéressants

Des outils à essayer pour développer un agent conversationnel : Dexter, PullString et Chatfuel.

Informez-vous

Des cas à suivre

La plateforme canadienne d’autoédition Wattpad lançait en février 2017 l’application « Tap », dédiée au déploiement d’histoires racontées sous forme de conversations de messagerie instantanée. Une catégorie d’histoires, les « Tap Originals », va au-delà des messages textuels en intégrant vidéos, images, mémos vocaux et même des éléments de type « choisissez votre propre aventure », qui permettent aux lecteurs d’intervenir dans le développement de l’action.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here