Au-delà des cinq géants: les «mainstreamers»

foreign_ott_streaming_services_canadian_content_export
Illustration: Ka Young Lee. Tous droits réservés.

Voici le premier article d’une série de quatre qui explorera des alternatives aux cinq géants de la diffusion en continu que sont Netflix, Prime Video, YouTube, Apple et Hulu/Disney+. Ces derniers ont acquis — ou sont prêts à acquérir — des licences pour des contenus canadiens, en anglais et en français, ce qui en fait des options viables pour étendre des partenariats traditionnels. Si certaines préféreront acheter dans la bibliothèque d’un producteur et d’autres financeront ou cofinanceront des projets, ces plateformes sont toutes des options viables pour mettre en valeur et diffuser le contenu canadien partout dans le monde. 

Les données présentées dans cette série sont fournies par Wendy Lynn Bernfeld, consultante dans le secteur numérique, membre de jury fréquente et fondatrice de Rights Stuff, une société internationale de conseil en matière de contenus et de licences.

Aujourd’hui: les «mainstreamers» — une catégorie composée de plateformes de services de VSDA souvent créées par des télécoms, câblo-opérateurs et opérateurs de télévision pour rivaliser dans les marchés locaux ou multirégionaux.

> Lisez les autres articles de la série


Contempler les diffuseurs traditionnels et les chaînes spécialisées n’est plus la seule façon de financer du contenu canadien grand public dans ce monde de la télé par contournement (TPC). Les producteurs canadiens doivent donc élargir leurs horizons et envisager une série de services de vidéo sur demande par abonnement (VSDA) en dehors des offres traditionnelles de Netflix / Prime Video.

Pour plus de clarté quant aux termes et abréviations utilisés dans cet article, veuillez consulter notre rapport Comprendre le multivers de la distribution média: cartographies, concepts-clés et définitions.

Ziggo Movies & Series (Amsterdam, Pays-Bas)

> Visitez le site Web

  • Pays desservis: Pays-Bas, Belgique et Royaume-Uni (par l’intermédiaire de Virgin);
  • Modèle d’affaire: Diffusion linéaire de chaînes, VSDT, VSDA — forfaits et services autonomes (incluant Home of HBO);
  • Modèle B2B: Généralement, partage des recettes pour les VSDT et la VSDFP; abonnement forfaitaire dans le cas de la VSDA; VSD non exclusive, à quelques exceptions près en matière d’exclusivité.

VodafoneZiggo — faisant partie de Liberty Global International (LGI, sis à Denver, aux États-Unis) — est comparable à Bell ou à Rogers (aux Pays-Bas, c’est une opération fusionnant télécommunications et câblodistribution), dans le sens où le service propose des forfaits linéaires assortis d’options à la demande pour décodeurs et applis mobiles. Ses services «Movies & Series» et «XL» proposent à la fois des longs métrages et des séries, en plus de courts métrages et de séries Web. Le service propose une multitude de scénarios dans tous les genres, mais a tendance à mettre moins l’accent sur les documentaires non cinématographiques et la télé-réalité au profit de productions majeures et mini-majeures, ainsi que de produits de langue anglaise et des produits européens internationaux. Ziggo et ses services connexes de VSD proposent également de la programmation en langues étrangères, notamment des films et des séries de langue française. Cependant, il n’y a aucun financement récent de productions de langue française et il n’y a eu aucun financement global de contenu original en 2019 ni jusqu’à présent en 2020 (au moment de mettre sous presse) autre que par l’intermédiaire de leurs réseaux de télévision payante dans le groupe connexe LGI (Telenet Belgique, Virgin UK).

Orange S.A. / Orange Cinéma Séries (Paris, France)

> Visitez le site Web de vidéo à la demande d’Orange

> Visitez le site Web d’Orange Cinéma Séries

  • Pays desservis: En matière de télécommunication, globalement, 27 pays incluant la France, la Belgique, l’Espagne, la Pologne, la Romanie, l’Afrique et le Maroc. En matière de vidéo sur demande, les principales régions sont la France, l’Europe centrale, l’Espagne, l’Afrique et le Maroc;
  • Modèle d’affaire: Forfaits linéaires, télé payant, VSDA, VSDT, VPE, forfaits hybrides;
  • Modèle B2B: Tarifs fixes dans le cas de la télévision et de la VSDA; partage des recettes dans le cas de la VSDT; VSD non exclusive, à quelques exceptions près selon les offres.

L’entreprise de télécommunications Orange S.A. exploite l’un des plus grands fournisseurs français de services de VSDA en Europe et en Afrique. Elle devance Amazon Prime en matière de portée et n’est dépassée que par Netflix. Elle achète et finance du contenu pour alimenter ses services, y compris des productions majeures et mini-majeures ainsi que des productions indépendantes locales (y compris canadiennes). Elle s’intéresse à tous les genres principaux, mais accorde moins d’importance aux documentaires non commerciaux, aux œuvres non fictionnelles et à la télé-réalité, bien que la priorité soit accordée à la programmation française dans tous les genres. OCS finance d’abord du contenu français, puis des projets européens afin de répondre aux stipulations d’investissement, bien que le contenu international de langue française puisse être une exception. En 2019, OCS et Orange Studio se sont engagés à investir 114 millions $US dans des séries originales au cours des cinq prochaines années.

Viaplay (Suède; Londres, Royaume-Uni; bureaux régionaux)

> Visitez le site Web

  • Pays desservis: Suède, Norvège, Danemark, Finlande, Islande, pays baltes;
  • Modèle d’affaire: Chaînes linéaires, VSDT, VPE, VSDA, télé gratuite/VSDFP, RV;
  • Modèle B2B: Tarifs fixes dans le cas de la télévision et de la VSDA; partage des recettes dans le cas de la VSDT; VSD non exclusive, à quelques exceptions près selon les offres.

La société de télévision par satellite et payante (détenue conjointement par le Nordic Entertainment Group dans les pays nordiques et par Sony en Hongrie et Viasat World à l’international) est un service de premier plan qui propose de nombreuses chaînes de télévision gratuites, payantes et à la demande dans les pays nordiques, dont de généreuses quantités de contenus généralistes comme des émissions sportives, des émissions de télévision, des films et de la programmation pour enfants. Les consommateurs y accèdent par l’intermédiaire de diverses options, notamment des appareils de TPC, des applis, des téléviseurs connectés, des consoles de jeux et plus encore. Le service est principalement axé sur les séries et les longs métrages grand public de tous genres. Cependant, l’intérêt pour les documentaires et la télé-réalité est limité, et ces derniers sont plus susceptibles de convenir à leurs plateformes de télévision/VSDFP gratuites. La société investit massivement dans les contenus originaux via NENT (dont au moins 80 contenus originaux en 2020 au moment de mettre sous presse), qu’il s’agisse de commissions locales, de co-productions ou de projets au stade de financement provisoire. La priorité est donnée aux contenus locaux des pays nordiques et baltes, puis à ceux du reste de l’Europe — bien qu’il y ait un appétit pour les contenus canadiens de langue anglaise et les contenus canadiens primés de langue française.

BeTV/BeTV Go (Bruxelles, Belgique)

> Visitez le site Web

  • Pays desservis: Belgique, Luxembourg;
  • Modèle d’affaire: Télé payante, VSDA, VSDT et coproductions;
  • Modèle B2B: Partage des recettes dans le cas de la VSDT; tarifs fixes ou partage des recettes dans le cas de la VSDFP; abonnement dans le cas de la VSDA.

Le service premium s’est récemment développé pour concurrencer des diffuseurs en continu émergents et offre désormais plusieurs options d’abonnement qui permettent aux consommateurs d’accéder à une gamme de contenus principalement généralistes, et ce, dans tous les genres — y compris des dramatiques, des comédies, de la programmation pour enfants/famille, des œuvres de science-fiction, des documentaires limités et des contenus en langues étrangères (un accent étant mis sur la programmation de langue française). Bien que les fonds pour les productions originales locales soient limités, le service semble être ouvert à davantage de co-productions de langue française allant de l’avant, soit après qu’un des principaux partenaires précédents, Canal+ France, ait mis la clé dans son service Canalplay.

Salto (Paris, France)

> Visitez le site Web

  • Pays desservi: France;
  • Modèle d’afaire: Ses fondateurs œuvrent dans la télé gratuite (sous l’égide du diffuseur national public France Télévisions, TF1 et M6), mais Salto est leur nouveau service combiné de VSDA. Nous nous attendons à plus de détails à l’approche de la date de lancement du service;
  • Modèle B2B: En phase d’essai bêta, à confirmer au moment du lancement.

Après des délais de démarrage attribuables à des retards réglementaires, Salto (le service de VSDA du radiodiffuseur public national France Télévisions et d’autres partenaires susmentionnés) est en phase d’essai bêta (au moment de mettre sous presse), le lancement étant prévu à l’automne 2020. Le service devrait offrir tous les genres, y compris des contenus en langues étrangères, et la plateforme devrait engloutir 250 millions d’euros sur trois ans pour l’acquisition de 15 000 heures de contenu. Des contenus français et européens seront proposés en premier et de la programmation franco-canadienne pourrait également trouver une place sur la plateforme.

Stan (Sydney, Australie)

> Visitez le site Web

  • Pays desservis: Australie;
  • Modèle d’affaire: VSDA, financement;
  • Modèle B2B: Tarifs fixes (licences exclusives et non exclusives) dans le cas de VSDA; contrats de licence de télévision gratuits en vertu de Channel 9.

Le service de VSDA de Channel 9 a fait de grands progrès, depuis son lancement en 2015, pour devenir le deuxième plus grand service de ce type en Australie, après Netflix. Stan propose du contenu mini-majeur généraliste international (Starz, Lionsgate) et offre une gamme de séries et de longs métrages dans tous les genres. Il met moins l’accent sur les documentaires et les œuvres non fictionnelles au profit d’une programmation généraliste de langue anglaise et son contenu de genre style de vie et réalité est limité. Règle générale, la plateforme achète séparément pour son propre service et a déjà financé des émissions originales (Philip K. Dick’s Electric Dreams, Wolf Creek). Elle pourrait vouloir se procurer davantage d’émissions pour enfants et familles dans la foulée de la décision de Disney de retirer son contenu de la plateforme, en 2019, afin de lancer Disney+.

Proximus (films et séries)/Proximus Pickx (Bruxelles, Belgique)

> Visitez le site Web

  • Pays desservis: Belgique (régions française et flamande);
  • Modèle d’affaire: Diffusion de chaînes linéaires, VSDA, VSDT, co-production, financement;
  • Modèle B2B: Partage des recettes pour la VSDT; tarifs fixes (relativement bas) pour la VSDA; vidéothèque non exclusive et retenue contre la télé gratuite; quelques contenus exclusifs, particulièrement contre d’autres réseaux de télévision belges.

Proximus continue d’explorer des options de VSDA, de VSDT et de TPC par l’intermédiaire de l’hébergement par décodeur (Netflix, Disney+) et de forfaits ciblés. Son contenu généraliste comprend habituellement des dramatiques, des comédies, des films pour enfants/famille et, occasionnellement, des films d’animation pour adultes et des films d’horreur ou de science-fiction, bien qu’il puisse être ouvert à l’avenir à des films et des co-productions de style «arthouse». Le contenu en langue étrangère est toujours un plus, car le service exige des versions en néerlandais, en flamand et en français (bien que du contenu en anglais puisse être pris, à moindre prix).

Showmax (Johannesburg, Afrique du Sud)

> Visitez le site Web

  • Pays desservis: Afrique du Sud et le reste du continent africain;
  • Modèle d’affaire: Chaînes MNET et Multichoice en vertu de conventions de diffusion linéaire de télé payante (sous le groupe Naspers en Afrique), télé payante premium (MNET / Multichoice) et une certaine offre de VSDT. Showmax est le service de VSDA et de VSDT;
  • Modèle B2B: Tarifs fixes à la télé payante et la VSDA; partage des recettes dans le cas de la VSDT.

Ce concurrent de Netflix dans le marché de la VSDA relève du groupe Naspers et propose une variété de longs métrages, de séries, de courts métrages et quelques séries Web (dramatiques, comédies et programmation pour enfants et familles). Il propose également des films d’horreur et des documentaires, mais dispose d’un espace limité pour émissions de télé-réalité et de style de vie non locales. Le service finance occasionnellement la production de contenus originaux, est ouvert aux co-productions et propose déjà du contenu canadien (Burden of Truth). Cependant, l’accent reste mis sur la programmation de langue anglaise, bien que certains films en langue française puissent être l’exception qui confirme la règle.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here